18 mai 2006

Les journaux dont je ne peux me passer

Pour commencer, l'incontournable journal français de contre-pouvoir, celui qui donne envie de partir à l'étranger ou de brûler une nouvelle fois la Bastille, celui qu'on ne présente plus, surtout par ces temps clear, j'ai nommé le Canard Enchaîné. Pas d'article à vous proposer, mais il est tellement connu que ce n'est pas vraiment nécessaire. 1,20€ (hebdomadaire)

Ensuite, le journal édité par les Casseurs de pub, La Décroissance. Là-aussi, pas d'article à vous proposer, mais une critique acerbe et bien menée (quoique parfois trop extrême) des habitudes de surconsommation et de la religion qu'est devenue l'Economie. 2€ (bimestriel)

Dernière découverte, né de la fusion de "Fakir" et de "PLPL", le Plan B est un journal corrosif et trés bien amené. Il compte parmi ses membres Serge Halimi, auteur des "Nouveaux chiens de garde". Voici un exemple d'article que vous pourrez y trouver : Coups de pied dans le micro. 2€ (bimestriel)

Soit pour prés de 100€ par an (moins de 10€ par mois), une kyrielle d'informations contestaires rarement reprises dans les médias traditionnels. Tous ces journaux sont bien évidemment indépendants et ne dépendent donc que des ventes en kiosque ou des abonnements. Ils sont à soutenir et je vous assure que si vous ne vous retrouvez pas dans le mode de fonctionnement actuel de notre société, ces journaux vous apporteront réponses et pistes de réflexion.

Posté par molotov à 11:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Les journaux dont je ne peux me passer

Nouveau commentaire